ALEXANDRE LE GRAND avait ARISTOTE comme tuteur et, pour lui enseigner l’art de la guerre, les campagnes de son père Philippe II contre les Thraces et les Illyriens.

Il lui a succédé en 336, à l’âge de 20 ans. Sa vie est marquée par la constitution d’un empire dont la réalisation lui coûtera la vie à 33 ans. Empire qui ne lui survivra pas.

Après avoir conquis les peuples révoltés de la Grèce, Alexandre initia une politique expansionniste au détriment des Perses, conquérant l’Egypte, où il fonda Alexandrie, et s’empara de Babylone et de Persépolis, qu’il brûla.

Il traverse le Tigre et l’Euphrate, soumet les Perses, puis entreprend l’expédition étonnante qui le mènera au-delà de l’Indus, dans le nord de l’Inde, où son souvenir encore vivant nourrit la légende.

Miné par la maladie et les privations de sa vie de soldat (certains historiens disent qu’il a été assassiné), ALEXANDRE LE GRAND est mort dans la ville dont il rêvait de faire de Babylone la capitale de son empire.

 

SHARE !!! PARTAGEZ !!!