LA FETE DE PAQUES A LEROS est la fête de PASKA en GRECE. Pendant la semaine de Pâques dans les iles grecques, la maison est une “usine de travail” de préparation pour la ménagère grecque. Biscuits, gâteaux, tartes au fromage, œufs durs colorés au colorant rouge traditionnel, tous préparés pour le grand jour du samedi et du dimanche, le Jour de la Résurrection. Cette fête est le point culminant de la semaine sainte du jeûne.

Pendant la semaine de Pâques, les enfants de l’île se rendent à la campagne pour cueillir de la lavande dans les rues de la place principale de PLATANOS à LEROS, où les quatre paroisses de la ville se réunissent le vendredi soir pour porter l’épitaphe (l’arc portant l’icône de Jésus). ) à travers les quartiers environnants. Le lendemain matin, le peuple lérian célèbre la première résurrection et communie après le jeûne.

Une procession a également lieu dans chaque paroisse de l’ile et notamment autour du port à AGHIA MARINA.

La célébration principale a lieu à minuit lorsque toute l’île se réunit dans les églises pour célébrer la résurrection du Christ, allumer des pétards et brûler l’effigie de Judas. À la fin du service religieux, les gens entrent dans les églises pour allumer leurs bougies à partir de la bougie du prêtre (la lumière sacrée) et la ramener à la maison où la table familiale est dressée avec toute la nourriture traditionnelle de Pâques.

Le dimanche de Pâques est le grand jour de célébration dans toute la Grèce. Les festins se poursuivent, les familles rôtissant des agneaux entiers à la broche.

 

LA SEMAINE SAINTE

Lundi

C’est la cérémonie du lavage qui à une forte tradition notamment au Monastere de Saint-Jean à PATMOS

Vendredi

C’est le chemin de croix qui est fait dans chaque ile avec les enfants des écoles jusqu’à l’église ou le monastère principal de l’ile. Le soir-même les épitaphes des églises sont décorées avec des fleurs.

A PATMOS , une procession avec de grands cierges avec du parfum dans les rues permet de symboliser la mise en bière du Christ et le chemin jusqu’a son tombeau.

La tradition veut aussi que soit symbolisé l’Apocalypse dans les églises avec des pétards , des motos vrombissantes et que le pantin représentant Juda soit immolé sur les façades des églises

Samedi

Dans la nuit de samedi une célébration dans les églises se conclut avec le feu d’artifice qui fête la résurrection du Christ.

 

La signification de la tradition et coutumes de Paques orthodoxe se trouvent dans les racines du Christianisme. 

Le Lundi Saint : Le jeûne est suivi jusqu’au Samedi de la resurrection depuis 40 jours déjà mais le lundi saint, c’est le jour ou le jeûne le plus dur commence. Beaucoup de Grecs font le jeûne comme moi. 

Le Mardi Saint : Jesus est à Jérusalem avec ses disciples. La conspiration commence pour arreter Jésus qui, jusqu’à aujourd’hui, a toujours réussi à déjouer les embuches. Dans certaines regions de Grèce, les femmes grecques vont à l’église avec une soupière pleine de farine et y mettent 3 cierges pour l’Onction du jour suivant : La réception de l’huile sainte ou l’Onction du Mercredi Saint (Mystère pour conférer la grace de lutter contre le peché) est suivi des hymnes du Triodion qui nous parlent de l’onguent de myrrhe que recoit Christ à ses pieds dans la maison de Simon le Lepreux. La farine sera utilise pour confectionner les KOULOURIA, sorte de gateaux secs au gout d’agrume.

Le Mercredi saint : C’est le Mercredi de l’Espion, quand Judas Iscariote prépare l’arrestation de Jesus avec le Sanhedrin pour 30 pièces d’argent. Les croyants Grecs ont presque leurs estomacs vides mais les femmes ont déjà confectionné les KOUOURIAS. Ils les posent sur la table de la salle de séjour pour les enfants et les invités qui viendraient. KOULOURIA (des biscuits secs en forme de tresses. minutes ou jusqu’à ce qu’ils dorent (voir photo plus bas -à gauche en haut de l’image-).

Le Jeudi Saint est le jour ou Jésus est trahi par le disciple Judas dans le jardin de Gethsemani. Le jeudi saint commémore le soir de la veille ou Jesus a pris son dernier repas avec ses disciples. Le Christ de la Cène prend place et Jésus leur distribue des morceaux de pain et du vin en leur disant : «Prenez, mangez, ceci est mon corps» et «Buvez-en tous, car ceci est mon sang, le sang de l’Alliance, versé pour la multitude, pour le pardon des péchés». Le Jeudi saint est le jour ou les Grecques appliquent la recette de l’oeuf teint qui rappelle le sang du Christ et qui, le Samedi suivant, rapellera la joie de la Résurrection du Christ.

Le Jeudi Saint est le jour ou on commence à célébrer la passion de Christ. Les femmes grecques prépare la Brioche de Paques ou elle mettent un oeuf rouge au milieu. C’est la brioche que vous connaissez mais on y met un peu de Mastic de Chios ; ce qui donne un très bon gout. Quand elles ont fini la confection de la Brioche, les Grecs et grecques vont à l’église ou elles entendront le chant des 12 Apotres rappellant le Christ lors de la Cène. Les femmes grecques préparent ensuite l’Epitaphe qui sera décoré des plus belles fleurs (oeillets, roses etc). Les Grecs entament ensuite de leur voix lourde des psaumes commémorant la passion du Christ.  Les Grecs venèrent l’Epitaphe en passant par dessous afin d’avoir le pardon du Christ.

Le Vendredi Saint est le jour ou le gouverneur Ponce Pilate demande à écouter Jesus. Il l’accuse de subversion du peuple afin de devenir Roi. Ponce Pilate annonce le verdict : crucifixion et de la mort de Jésus-Christ ; Jésus of Nazareth, Roi des Juifs”. Et Jésus monte sa croix jusqu’au sommet du mont Golgotha (le calvaire). Le clergé en Grèce est ce jour-là vetu de noir et hymne la mort du Christ. Le Vendredi saint est jour de repos et le jour le plus strict de jeune (quelques légumes bouillis sans huile). Dans l’après-midi, les Grecs commémore la Déposition du Christ et dépose la croix dans l’Epitaphe. La procession de l’Epitaphe commence alors dans toute la ville.

Le Samedi Saint est le jour ou on célèbre les vêpres et la liturgie de saint Basile, ponctués de lectures des Psaumes et d’hymnes de la Résurrection qui parlent de la descente du Christ aux Enfers, célébrés comme la « Première Résurrection » d’Adam et la victoire sur la mort. Toutes les chandelles et bougies s’eteignent et les Grecs, le samedi soir à minuit, attendent dans l’obscurité et le silence la proclamation de la Résurrection du Christ. Le pope de l’église prononce enfin “Christos anesti” (en Grec, le Christ est ressucité.) Et puis tout le monde s’embrasse en prononcant le dialogue suivant : – Χρηστός Ανέστη ! –Αληθώς Ανέστη” (- Christos Anesti ! – Alithos Anesti !) qui signifient :– Jesus Christ est ressucité! – Oui, il est vraiment ressucité! Les gens s’embrassent en laissant aussi longtemps que possible leur cierges allumés. Ensuite, tous les grecs s’empressent de rentrer chez eux pour manger la soupe traditionnelle grecque “MAYIRISTA”.

La soupe grecque Mayiritsaest liée à la tradition de la fête de Paques orthdoxe. Elle est composée d’intestins, de coeur et de foie d’agneau, le tout coupé en petits morceaux).

Après avoir dégusté bien chaude votre Soupe grecque Mayiritsa, tenez-vous prêts à briser doucement les oeufs de Paques que vous avez peints! Les oeufs teints en rouge représentent le sang du Christ au moment de la crucifiction. La coquille dure symbolise la tombe scellée de Jésus Christ. Casser délicatement l’extremité des oeufs de Paques entre 2 personnes symbolise la résurrection de Jésus du monde des morts (voir plus haut comment on brise les oeufs). On dit en Grèce que celui qui garde son oeuf intacte sans une seule fissure sera chanceux toute l’année.

S’ensuit le diner traditionnel de Paques du Samedi soir avec beaucoup de joie, de vin blanc et de danses. Après être passés à la soupe mayiritsa, à la casse des oeufs, le grand diner commence : salade de laitue à la grecque (feuilles de laitue coupées en petits morceaux, avec des oignons frais et de l’aneth finement émincés) et bien sur l’agneau roti… Un prélude à la préparation du grand méchoui du Dimanche de Paques…

Le Dimanche de Paques orthodoxe est une grande fete comme d’ailleurs chez tous les Chrétiens. Très tot le matin, Jésus apparait ressuscité devant ses disciples et leur demande de croire en Lui, de propager Ses paroles et tout ce qu’ils savent de Lui, à travers le monde entier. Il leur demande de baptiser chaque croyant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Et les disciples firent ce qu’il demandait…

Ce jour-là, en Grèce, les Grecs font un méchoui dans leurs jardins ou rotira un agneau tout entier ! L’agneau est grillé (durée : 5-6 heures) et mangé en l’honneur de Jésus qui s’est sacrifié pour nous libérer de nos pechés et qui est ressuscité des morts à Paques. Les Grecs font aussi tourner à la broche le KOKORETSI qui est constitué de foie, de coeur, etc et qui est bien enveloppé du long fil intestinal de l’agneau. Le Dimanche de Paques est une très grande fête en Grèce, pour ne pas dire la plus grande fête de l’année. C’est un grand jour de festivités ou les gens mangent beaucoup, jouent de la musique et dansent sur des airs de musiques traditionnelles, tout cela jusqu’à la fin de l’après-midi.

Le Lundi de Paques est un jour férié. Les Grecs continuent de célebrer la Résurrection de Jésus Christ. Il y a une procession dans les grandes villes autour des églises avec des croyants qui suivent en portant dans leur bras l’Icone de la Résurrection et l’Artos (pain symbolisant la présence du Christ). Ce jour-là, c’est un jour relax ou on se remet en tete tout ce qui s’est déroulé durant la semaine Sainte. Les Grecs quittent les menus de la veiller pour préparer des pitas (tourte aux herbes et à la féta par exemple).

SHARE !!! PARTAGEZ !!!