L’occupation italienne dans le DODECANESE concerne essentiellement la période entre 1912 et 1947.

Winston Churchill a toujours pensé que le Dodécanèse était une région stratégique entre l’Europe et le Moyen-Orient. D’où l’engagement important des anglais dans la conquête de ces iles. Ils ont essayé de les conserver après les avoir récupérer aux italiens mais sous la pression internationale , ils ont du rendre l’archipel à la Grèce. L’archipel est marqué par LA BATAILLE DE LEROS.

En 1912, l’Italie envahit les îles du Dodécanèse. Elles resteront sous domination italienne pendant toute la période fasciste et jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les Italiens ont laissé une empreinte forte sur le Dodécanèse, notamment dans l’archéologie et l’architecture, mais aussi dans le tourisme: la grande majorité des touristes qui se rendent dans ces îles viennent d’Italie et beaucoup d’Italiens ont acheté des MAISONS SECONDAIRES dans la région. Vous entendrez parler italien partout, donc si on vous demande d’où vous venez en Italie, ne vous étonnez pas.

La base navale de Porto Lago-Lepida – Saint George !! Depuis l’été 1923, la conversion de Leros en une base navale commence. C’est ainsi que les italiens sont fondés sur l’île. Les Italiens avaient compris les possibilités des ports de LEROS, mais surtout leur attention sur le grand port naturel de LAKKI. Depuis mai 1923, les travaux ont commencé à créer une base aéronautique à Lepida.

Deux ateliers sont mis en place pour les douze premiers hydravions et de grandes quantités de munitions, de ciment et d’autres matériaux nécessaires à ces travaux sont réalisés. Pour mettre en œuvre le projet, les 100 premiers officiers italiens et 300 soldats de l’ingénieur arrivent. Dans le port, il y a plus de 40 bouées, alors qu’à St. George a déchargé plus de 25.000 tonnes de charbon. Dans le port de LAKKI, en 1924 des projets d’importance maritime sont réalisés. Près de : St. George a construit un front de mer de 95 mètres pour le déchargement plus facile des matériaux de construction, destinés à la base navale.

La route est construite à partir de St. George à Lakki. Les nouveaux bâtiments sont construits comme des entrepôts, des abris et des bâtiments divers, mais des bâtiments pour les besoins de la base aéronautique. Il travaille partout… à MERIKIA, LAKKI, TEMENIA.

En raison de l’arrivée des techniques et des ingénieurs italiens, il y a une augmentation rapide de la population et leros devient la plus grande base aéronautique de la mer Égée.

Près de LEPIDA devient des bâtiments pour les ateliers de diverses spécialités, réservoirs de carburant, abris, unité de boucémissaire pour le service de navires de guerre de tous types ainsi qu’un réservoir flottant. Environ 1929 1929 personnes ont construit les grandes loges pour les officiers et les marins des sous-marins et le reste du personnel militaire militaire. Des dizaines de bâtiments sont construits et parmi eux une bande de 4.628 m² pour loger le meilleur de la base aérienne italienne. En outre, un bâtiment de deux étages pour accueillir les équipages des sous-marins avait une zone de 2.420 t.

À Lepida, la zone de la base aéronautique “G” est formée. Produit “, nommé après le premier pilote italien tué à leros. Des magasins de matériel, des maisons pour le personnel et pour les familles des officiers, des ateliers techniques, le bâtiment de l’administration de l’aéroport connu pour nous tous 15 étant pavillon. Un petit et deux hangars plus grands seront utilisés pour le logement des hydravions. Les mêmes bâtiments ont été utilisés immédiatement après l’intégration par les autorités grecques ! Et C’est comme ça que l’histoire de la lame a été construite !!

En 1952, le Premier ministre Konstantin Caramanlis doit affronter une situation difficile pour moderniser l’économie du pays. Cette période est marquée par le début de l’émigration des populations rurales vers les grandes villes, surtout ATHENES. Dans la capitale, le boom immobilier entraîne la destruction de plusieurs anciens beaux quartiers.

En 1963, l’Union du Centre prend le pouvoir. C’est le début d’une période d’instabilité politique qui aboutit, en 1967, à un coup d’Etat conduit par les militaires. La junte gardera le pouvoir sept longues années, réprimant par la violence la révolte des étudiants et contraignant à l’exil de nombreux intellectuels et opposants.

En 1974, les militaires commettent l’erreur de vouloir renverser le président chypriote Makarios, ce qui donne un prétexte à l’ARMEE TURQUE pour envahir la partie grecque de l’île de Chypre.

SHARE !!! PARTAGEZ !!!