PETITS RAPPELS DE MYTHOLOGIE

Le culte des Dieux Olympiens dura presque 1.800 ans (1600-380 ap.J.C) jusqu’à l’arrivée du Christianisme

 

C’est avec HOMERE au 8èmeque nous découvrons le répertoire de la mythologie grecque. Un peu plus tard, Hésiode nous parle de la création des Dieux dans la Théogonie. Le mot mythologie était cependant concret pour les Grecs de l’Antiquité car le culte grec avec ses Dieux montrait comment le monde fonctionnait. Les émotions et les sentiments de passion (amour et guerre etc) faisait partie de l’esprit grec. Les grands désirs et les grandes craintes par exemple sont alors les facteurs apparents dans la religion grecque. Le conscient et l’inconscient sont maitrisés par les Dieux qui expliquent le monde. Quelque chose de particulier aussi au culte grec, c’est qu’il respecte la force de la nature avec laquelle il explique aussi le monde.

Tout a commencé avec Chaos, un gouffre sans fond et orientation qui engendre la terre (en grec, Gaia) et le ciel (en grec, Ouranos). Et puis, sont nés d’étranges etres dont les titans et des divinités géantes comme Rhea et Cronos. Ce dernier épousa sa soeur Rhéa, tactique interfamiliale qu’on retrouve dans beaucoup de religions anciennes. Cronos tue son père pour se délivrer et prendre le pouvoir et puis il mange ses enfants au fur et à mesure qu’ils naissent. Rhéa lui livre un paquet emmailloté, soi-disant son dernier enfant. Mais, ce n’était qu’une pierre qu’avala Cronos. Rhéa cacha son fils Zeus en Crète.

Pourquoi les dieux d’Olympe ont une forme bien humaine ? Chaque Dieu de la mythologie a une fonction singulière sur terre pour les hommes mais ils ont tous une forme humaine. C’est la seule façon de faire transmettre la divinité dans l’ame des hommes sur terre pour toujours. C’est une chose qu’on ne voit pas dans le culte égyptien avec les formes d’animaux mais qu’on voit dans la religion chrétienne par exemple.

Les Dieux d’Olympe représentent la vie humaine sur terre. Les Dieux sont une représentation de l’homme en fait avec l’impulsivité de l’homme. Ils ont des conflits entre eux. Ils ont une vie tourmentée et ils vivent des intrigues comme chez les hommes. Ils représentent la vie de l’humanité. Ils décident du sort des hommes, lesquels n’ont pas besoin d’être justes dans leur vie. Les hommes doivent cependant se regarder par rapport aux Dieux. Les dieux peuvent être impressionnés par un homme qui exécute un exploit extra-ordinaire. Ce dernier pouvait cependant faire des erreurs et choisir un faux chemin dans sa vie sans être jugé pour cela.

Le mythe des races dans la mythologie grecque. L’homme s’est toujours considéré comme faisant partie du Cosmos. Il n’avait pas une place primordiale sur terre. On distingua, selon Hésiode quatre races d’êtres humains successives, dans lesquelles l’existence, d’abord idéale, se dégrade petit à petit. Pendant la race d’or, les hommes étaient bons et justes et étaient donc protégés par les Dieux mais ils disparaissèrent mystérieusement pour laisser place à la race d’argent qui ne va plus connaitre une vie paradisiaque mais une vie pleine de douleurs au fur et à mesure qu’elle murit. Arrogante, elle ne donne meme pas hommage à Zeus.  La race de bronze est guerrière et disparait toute seule et puis la race de fer apparait. Elle représente les hommes tels qu’ils sont encore aujourd’hui : des peuples qui se battent pour leurs villes mais qui deviennent aussi de plus en plus individualistes. Le mal est alors partout présent.

Prométhée est un titan entre les Dieux et les Hommes. C’est le fils d’un des fils d’Ouranos. C’est Prométhée qui créa l’homme sur terre avec des morceaux d’argile. C’est lui aussi qui a donné aux hommes le feu d’Olympe. Zeus ne lui pardonna jamais. Il l’attacha à un rocher sur le mont Caucase et son foie fut dévoré chaque jour par des aigles. 

Le role de la femme dans la Grèce antique ? Une société de mysogines existe à Athènes. La femme est cependant l’indispensable “Kalon kakon” , autrement dit, un beau diable . Si Athéna, née de la tete de Zeus, déesse de la sagesse, de la strategie militaire et des professionnels est exemplaire et protège la capitale grecque du meme nom Athènes, ce n’est pas le cas d’ Aphrodite, fille de Zeus et de la déesse Dioné. Cette dernière illustre tout ce qu’il y a de fatale chez la femme. Elle aveugle les hommes de par son irrésistible beauté. Et puis, le Dieu Héphaistos faconna de ses mains avec de l’argile l’humaine PANDORA. C’est la première femme sur terre qu’envoya indirectement Zeus pour rendre la vie difficile aux hommes. Elle ouvrit par curiosité une boite cellée envoyée par les Dieux. Tous les maux de l’humanité se dispersèrent dans tout l’univers sauf l’Espoir, laquelle resta dans la boite pour son coté à la fois positif et négatif.

Les héros deviennent immortels. Héraclès ou Hercules est le fils de Zeus et d’une humaine ! : Alcmène fille d’un roi Mycénien. Héraclès symbolise l’homme juste et brave. C’est le héros le plus connu de la mythologie grecque. L’histoire la plus connue “Les 12 travaux” montrent la bravoure de cet homme devant les difficultés que lui posent le monde des hommes et des Dieux. Méritant de toutes ses aventures surpassées avec une force physique et psychique exemplaire, il devient immortel et va vivre à Olympe. Héraclès nous fait penser à Jésus, dans la religion chrétienne.

Les Grecs croyaient en la fatalité ? Oui, il y croyait. D’ailleurs, dans la mythologie grecque, les Moires, les 3 trois divinités du destin dessinent le sort d’une personne. Clotho tisse le fil de la vie, Lachésis le répare et Atropos l’implacable peut le couper. Oedipe est aussi le symbole de la fatalité quand il épouse sa mère et tue son père. Mais, d’un autre coté, l’Homme était capable de tracer sa destinée. C’est cette ambiguité qu’aimaient les Grecs de l’Antiquité. Si l’humain faisait une faute, ce n’était en tout cas jamais la faute des Dieux.

Comment on adorait les Dieux ? Les premiers dieux olympiens apparaissent à l’époque mycénienne déja (1500 av.JC.). Des temples dans des sanctuaires (Hiera ou lieux protégés par les Dieux) sont construits dans tout le territoire hellénique pour vénérer les Dieux. Des sacrifices et des offrandes sont effectués pour obtenir la grace des Dieux. Et, ils sont encore là pour parler en nous. Des milliers de visiteurs depuis 3.000 ans viennent sur les sanctuaires anciens. Zeus, Prométhée et Demeter sont adorés dans 700 cités. Chaque région et chaque profession ou activité étaient couronnées par un dieu protecteur. A l’intérieur des grands temples grecs, une statue géante du Dieu en or et en ivoire se dressait, comme par exemple Athéna au Parthénon sur l’Acropole d’ATHENES.

Le comportement des hommes face aux Dieux. Les Dieux étaient immortels. Ils avait de la puissance et des connaissances. Ils pouvaient prendre la forme humaine quand ils le désiraient. L’homme devait respecter les Dieux et ne devait surtout pas les offenser. Une chose inéluctable est que les hommes ne doivent pas se sentir et se comporter comme étant supérieurs aux Dieux sinon ils sont chatiés. Alors que les humains doivent toujours controler leurs émotions et leurs sentiments. Ils devaient sans cesse choisir entre le bon et le mal. Ils devaient toujours se battre contre leur destinée.

LES 12 DIEUX DE L’OLYMPE

 

ZEUS

Zeus (ou Jupiter) est le dieu du Ciel et souverain des dieux de l’Olympe. Ses temples principaux sont à Dodone, en Epire, et à Olympie, où les Jeux olympiques sont célébrés en son honneur tous les 4 ans. Il est le plus jeune fils des titans Cronos et Rhéa, et le frère des divinités Poséidon, Hadès, Hestia, Déméter et Héra.

Selon un des mythes sur sa naissance, Cronos, craignant d’être détrôné par ses enfants, les avalait à leur naissance. Zeus est sauvé par sa mère, Rhéa, qui le cache en Crète, où il est nourri au lait de la chèvre Amalthée et élevé par les nymphes.

A l’âge adulte, il force Cronos à restituer ses autres enfants, qui vont se venger de leur père. Dès lors, Zeus règne sur le ciel et sur l’univers. Ses frères, Poséidon et Hadès, reçoivent la charge de la mer et du monde souterrain. La terre est dirigée par les trois frères. Dans les écrits d’Homère, Zeus est décrit comme le dieu de la Justice et du Pardon, père de nombreux dieux et de héros (nés de relations avec des mortelles).

Il semble que les légendes les plus tardives essaient de montrer Zeus sous un jour plus plaisant. La plus célèbre des statues le représentant, sculptée par Phidias, en or et en ivoire, est érigée à Olympie. HERA : Héra (ou Junon) est la reine des dieux, fille des titans Cronos et Rhéa, sœur et femme de Zeus. Déesse du Mariage et protectrice des femmes mariées, elle est la mère d’Arès, dieu de la Guerre, d’Héphaïstos, dieu du Feu, d’Hébé, déesse de la Jeunesse, et d’Ilithyie, déesse de la Naissance. Cette femme jalouse persécute les maîtresses de Zeus et leurs enfants. Vexée par le prince troyen Pâris qui lui a préféré Aphrodite, elle aide notamment les Grecs lors de la guerre de Troie.

HERACLES

Heraclès, fils de Zeus et d’Alcmène , c’est Hercule pour les romains
Il accèda à l’immortalité après fait les douze travaux ordonnés par Eurysthée, roi de Tyrinthe

 

ATHENA

Athéna (ou Minerve) est sortie adulte et en armes du front de Zeus.

Déesse des cités grecques, de l’Industrie et des Arts, son temple principal est situé à Athènes. Mais elle est surtout la déesse de la Sagesse et de la Guerre. Athéna est le principal soutien du camp des Grecs pendant la guerre de Troie. Mais après la chute de Troie, quand les Grecs oublient de respecter le droit d’asile de son autel, elle ordonne à Poséidon de provoquer les tempêtes qui détruisent la plupart des bateaux grecs revenant de la guerre.

 

DEMETER

Déméter (ou Cérés) est la déesse de la Fertilité, déesse mère de la terre. On la connaît surtout par sa fille Perséphone, née de ses amours avec Zeus, qui est enlevée par Hadès dans le monde des Enfers. Sa mère erre dans le monde jour et nuit, rongée par l’angoisse et la tristesse.

 

HERMES

Hermès (ou Mercure) est le messager des dieux et le Dieu du commerce, fils de Zeus et de Maia. On le reconnaît à ses sandales ailées, symboles de sa vélocité. Ce dieu multiple accompagne les âmes des morts vers le royaume d’Hadès et possède des pouvoirs magiques sur le sommeil et sur les rêves. Dieu du Commerce et des Professions itinérantes, il protége aussi les voyageurs et les commerçants. Il est aussi dieu des Athlètes, dieu de la Chance et de la Richesse.

 

POSEÏDON

Poséidon (ou Neptune) est le dieu de la Mer, fils de Cronos et Rhéa, frère de Zeus et d’Hadès. Il est le père de plusieurs enfants célèbres pour leur cruauté comme le géant Orion et le Cyclope Polyphème. Glaucos , fils de Poséïdon et divinité marine aurait accordé aux habitants de son ile le don de pouvoir plonger au fond de la mer en retenant leur respiration durant de très longs moments.

Poséidon joue un grand rôle dans les mythes et les légendes grecs. Il dispute notamment sans succès le contrôle d’Athènes à Athéna.

 

APHRODITE

(ou Vénus dans la mythologie romaine) est la déesse de l’Amour et de la Beauté. Dans l’Iliade d’Homère, elle est la fille de Zeus et Dionè. Elle est aussi la femme d’Héphaïstos, le dieu du Feu. La légende la plus connue s’y rapportant renvoie à la guerre de Troie. Eris, déesse de la Discorde, furieuse de ne pas avoir été invitée au mariage du roi Pélée et de la nymphe de la mer Thétis, jette par dépit une pomme d’or dans la salle du banquet avec l’inscription « A la plus belle !  ». Zeus refuse de choisir entre Héra, Athéna et Aphrodite qui demandent à Pâris, prince de Troie, d’être le juge. Le malheureux choisit Aphrodite qui lui a promis, en échange, la plus belle femme du monde. Il réclame Hélène de Troie, femme du roi grec Ménélas, l’enlève et provoque… la guerre de Troie.

 

APOLLON

Apollon est le fils de Zeus et de Léto, tout comme sa sœur Artémis, né sur l’île infertile de Délos. Il est le dieu de la Lumière et de la Musique. Cette figure magnifique multiplie les amours avec des nymphes et des mortelles. Daphné, une des rares à ne pas lui céder, se transforme en laurier pour lui échapper. Il a eu de nombreux enfants, parmi lesquels Orphée

 

ARTEMIS

Artemis (ou Diane), fille de Zeus et de Léto, est la sœur jumelle d’Apollon. Déesse de la Chasse et de l’Accouchement, elle empêche les Grecs de s’embarquer pour la guerre de Troie jusqu’à ce qu’ils lui aient sacrifié une jeune vierge, Iphigénie, sauvée juste avant le sacrifice. Elle est accompagnée de nymphes et de chiens qui vivent avec elle dans la forêt. C’est la déesse de l’ile de LEROS

 

HESTIA

Hestia (ou Vesta) est la déesse vierge du Foyer, la fille aînée des titans Cronos et Rhéa. On la cite très peu dans les mythes mais la plupart des villes avaient un foyer public où brûlait son feu sacré

 

HELIOS

Helios est le Dieu du Soleil. Clyméné est une nymphe et la fille d’Helios.

 

ERIS

Eris est la déesse de la discorde

 

HADES

Hadès (ou Pluton) est le dieu des Morts. Il est le fils des titans Cronos et Rhéa, le frère de Zeus et de Poséidon. Quand les trois frères se partagent l’univers après avoir renversé Cronos, Hadès reçoit le monde souterrain.

 

HEPHAÏSTOS

Héphaïstos (ou Vulcain), fils de Zeus et d’Héra est le dieu du Feu, de la Métallurgie et de l’Art. Son atelier se situe à Limnos. Ses bras sont forts alors que ses jambes sont atrophiées. Il serait boiteux à cause de son père : un jour où Zeus et Héra se disputaient, il aurait soutenu sa mère. De colère, Zeus l’aurait attrapé par une jambe et l’aurait précipité de l’Olympe. A moins qu’il soit né boiteux et que, rongée par la honte, Héra ait elle même décidé de cacher sa naissance en le jetant de l’Olympe. Il se raconte que, pour se racheter face à Héphaïstos, Zeus aurait décidé de lui donner Aphrodite pour épouse.

Avec sa reine, Perséphone, qu’il a enlevée au monde d’en haut, il règne sur le royaume des morts. Ce monde souterrain est divisé en deux régions : l’Erèbe, où passent les morts juste après leur décès et le Tartare, la région la plus profonde, gardé par Cerbère, le chien à trois têtes et à queue de dragon.

 

DIONYSOS

Dionysos (ou Bachus), fils de Sémélé, morte pendant sa grossesse à cause de la jalousie d’Héra, est sauvé par son père Zeus qui s’empare de l’enfant, ouvre sa cuisse et l’y place jusqu’à ce qu’il puisse naître à terme, loin de la jalousie d’Héra. Lorsque le jour de la naissance arrive, Zeus rompt les points de suture et met au monde son fils. Dionysos est le dieu du Vin. Son culte est lié au vin, à la danse et conduit l’homme à s’écarter des principes.

 

PARIS

 

SHARE !!! PARTAGEZ !!!